samedi 9 novembre 2019

Nos Âmes Tourmentées de Morgane Moncomble

Titre : Nos Âmes Tourmentées
Auteur : Morgane Moncomble
Editeur : Hugo New Romance
Prix : 17€

Disponible en format broché et numérique

Quatrième de couverture :
Lorsqu'Azalée revient à Charleston, sa ville natale, ce n'est pas de gaîté de coeur. 
Elle a préféré partir quelques années auparavant pour échapper à des souvenirs pénibles et pour mettre le plus de distance possible entre elle et ceux qui lui ont fait du mal.
Sa mère, avec qui elle n'avait plus aucun lien, vient de mourir lui laissant sa maison et une succession à régler.

Là voilà de nouveau dans la maison familiale, pour un temps qu'elle espère le plus bref possible.
Jusqu'à ce qu'elle fasse la connaissance d'Eden, son nouveau voisin.
Il est charmant, amusant, différent des hommes qu'elle a rencontrés jusqu'alors. Il lui donne envie de changer, de bousculer le fragile équilibre qu'elle avait trouvé loin d'ici. Peut-être même de céder à son attirance. De vivre heureuse à nouveau tout simplement.
Mais cela impliquerait de rester à Charleston. Est-elle capable de faire table rase du passé, d'oublier tout ce qui s'est passé ici ?

Mon avis :
Découvert en 2016 sur la plateforme Wattpad, j’étais vraiment très impatiente de connaître le dénouement de l’histoire d’Azalée et Eden. 
Morgane n’avait pas publié la fin à l’époque et attendre plus de 2 ans a été un supplice mais bordel, ça valait vraiment le coup !

Azalée est une héroïne très différente de Violette (Viens, on s’aime) ou encore de Zoé (Aime-moi, je te fuis). 
En effet, elle a des démons intérieurs suite à un passé assez sombre. Elle n’a pas eu une enfance très heureuse.
C’est un personnage torturé avec son lot de fêlures. Elle est forte et courageuse. Sa volonté, son caractère et sa personnalité sont remarquables. On peut difficilement se mettre à sa place mais croyait moi quand je vous dis qu’apprendre à la connaître c’est l’aimer ! On ne peut pas rester de marbre face à elle, on a envie de la prendre dans nos bras et lui faire de gros câlins, même si elle nous enverrait bien ch*er avec nos niaiseries 😉

Eden, lui c’est un héros qu’on aime dès les premières pages. Il est beau, intelligent, loyal et sincère. Il se fait sa propre opinion sur les gens. Il ne croit pas aux ragots et lui aussi a un passé sombre.
Son enfance a été horrible, son adolescence pas mieux et pourtant il est devenu un homme bien. Il ne se laisse pas abattre malgré les casseroles qu’il se trainent.

Au départ, ce n’est pas gagné, Azalée n’est pas impressionnée par son troublant voisin. Bien au contraire, elle le place dans la même catégorie d’hommes a qui elle a généralement à faire. Mais Eden, ne lâche rien, il est convaincu que cette beauté cache quelque chose. Il est déterminé à apprendre à la connaître et tombe vite sous son charme.

L’alchimie de nos deux protagonistes est palpable. Une attraction née dès les premiers instants. Certes, nous avons droit à certaines piques, des échanges drôles et amusants mais très vite les sentiments sont présents.
Le duo #AZALEN fonctionne à merveille. Ils sont forts, touchants et drôles. On vit leur relation a travers les pages et les émotions sont présentes du début à la fin. On est immergé et c’est génial. Morgane a ce don, elle arrive à nous embarquer dans son univers.
Sa plume est toujours autant addictive, simple mais mâture et facile à lire.

Les sujets qu’elle aborde dans « Nos Âmes Tourmentées » sont forts, puissants et durs. Mais ils sont traités d’une extrême justesse. Elle arrive à nous communiquer et à nous transmettre des messages importants tels que ; « nous sommes importants », « nous comptons » et « nous valons quelque chose ». 
Ne jamais se laisser abattre et continuer de se battre envers et contre tout !

Bref, un roman incontournable ! Une réelle pépite qui mérite d’être lue !

Conclusion :
Avec ce troisième roman, Morgane m’a de nouveau fait tomber amoureuse de sa plume, de son univers. NÂT est un chef d’œuvre, ce roman est un régal, alors oui il est dur, mais nous avons besoin de temps en temps d’avoir des livres qui traitent de sujets sombres. On n’est pas dans un monde de bisounours, le monde réel c’est aussi ça !
LANCEZ VOUS, promis, vous ne serez pas déçus 😉



Extraits : 
"Bienvenue sur Dear Patriarchy,
Saviez-vous que l’hystérie est une névrose qui touche plus les femmes que les hommes ? Le mot lui-même provient du latin hystericus, qui signifie « relatif à l’utérus », et décrit des excès émotionnels incontrôlables.
Sympa.
Moi, ce que j’ai envie de savoir, c’est si quelqu’un s’est déjà posé deux minutes pour se dire : « En même temps, avec tout ce qu’on leur fait subir, pas étonnant qu’elles pètent un câble » ? Nous sommes restées silencieuses et obéissantes si longtemps, par peur et par devoir, qu’il suffit qu’on agisse normalement pour être considérées comme hystériques.
Quand il nous arrive d’avoir des sautes d’humeur, la première question qu’on nous pose, c’est : « T’as tes règles ? »
Non, je n’ai pas mes règles, connard. Je suis juste en colère.
Et putain, je crois qu’on en a bien le droit."

"Bienvenue sur Dear Patriarchy,
Si personne ne vous l’a dit aujourd’hui : vous êtes forts, ne serait-ce que pour avoir survécu à cette journée. Mine de rien, ce n’est pas toujours facile."


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire