mercredi 17 août 2016

L'Esclave de C.S Pacat

Titre : Prince Captif T1 - L'Esclave
Auteur : C.S Pacat
Editeur : Milady
Prix : 14.90€

Disponible en format broché et numérique

Quatrième de couverture :
Il devait être roi, il est devenu esclave. 

Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos.
Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et ofert comme esclave de plaisirs au prince d’un royaume ennemi.

Beau, manipulateur et mortellement dangereux, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à Vère.
Mais dans la toile mortelle de la politique vérétienne, les apparences sont trompeuses. Pris dans les manigances de la cour, Damen doit s’allier à Laurent pour sa survie et celle de son royaume. 

Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr…


Mon avis :
Ayant beaucoup entendu parler de cette trilogie, j'avais envie de me lancer.
Cependant, j'avais quelques doutes, car d'après les avis sur la blogo', c'est tout ou rien, soit on aime, soit on n’aime pas :/
J’avais donc mis cette saga de côté pendant un moment… Et hier, l’envie de découvrir cette histoire m’a pris de nouveau
J’ai donc demandé sur Instagram quelques avis, et c’était pareil que sur la blogo’ donc je me suis dit aller lance toi, tu te fais ton propre avis et tu verras bien !

Alors comment dire, j’ai dévoré ce premier opus ! 
Sérieusement, je l’ai lu en 2/3 heures maxi !

J’ai été prise dans l’intrigue dès le départ. Je n’ai absolument pas trouvé de temps mort au roman, tout s’enchaine très vite et on ne voit pas les pages se tourner.

Dès les premières lignes on fait la connaissance de Damen, alias Damianos prince et héritier du trône d’Akielos.
Il est réveillé en pleine nuit par des gardes qui assassinent l’ensemble de ses esclaves, et le font prisonnier sous ordre du nouveau roi, à savoir son demi-frère Kastor, nouveau roi du pays suite à la mort du roi

Il le dépouille de son identité, et le « donne » comme offrande à Laurent prince et héritier du trône de Vère, qui n’est autre que leur pire ennemi et il n’est absolument pas connu pour son amour du peuple d’Akielos.

Damen va vite se rendre compte qu’il n’a pas d’autre choix que d’accepter son statut d’esclave et d’obéir au prince Laurent si il veut rester en vie et pouvoir s’échapper pour retourner chez lui.

L’intrigue est prenante et addictive, on veut absolument savoir comment Damen va pouvoir s’en sortir et si oui ou non le peuple de Vère et surtout Laurent, découvrira qui il est réellement !

Le personnage de Damen est attachant, on a vraiment pitié de lui, de ce qu’il est devenu et on veut que tout s’arrange pour lui.
Laurent est un monstre, mais j’avoue avoir craqué pour lui, évidemment il est méchant, mais avec son passif, son oncle, qui ne le serait pas ?
Je pense que ce personnage cache beaucoup de choses et j’ai hâte de pouvoir en découvrir plus à son sujet, car il m’intrigue et je sens qu’en réalité c’est un ange ce type !

Je peux comprendre la divergence d’opinions sur le roman. 
En effet, il comporte de scènes « dérangeantes ».  
Je m’explique, il est en effet question de violence, de viol, de rapports sexuels entre personnes du même sexe, de rapports à deux ou a plusieurs en public, voir de pédophilie, car en effet il y a des enfants esclaves de plaisir.

Mais franchement ne vous attardez pas la dessus, le roman est tellement plus que ca, beaucoup plus.
Damen et Laurent sont très complexes et mystérieux, j’ai vraiment hâte de poursuivre cette trilogie et je regrette vraiment de l’avoir laissé de côté autant de temps !

Conclusion :
Un début de trilogie très prometteur. Des personnages hors du commun. Une histoire originale et très bien écrite. Je me jette sur le tome 2 ;)


COUP DE CŒUR
5/5


Extrait :
- Je veux voir mon frère, dit-il.
- Tu n'as pas de frère, répondit Jokaste. Tu n'as pas de famille. Tu n'as ni nom, ni position. Tu devrais l'avoir compris, à présent.
- T'attends-tu à ce que je me soumette ? A ce que j'obéisse à... qui ? Adrastus ? Je vais lui arracher les yeux.
- Je te crois sans peine. Mais tu ne serviras pas ici, au palais.
- Où ? interrogea-t-il, menaçant.
Elle se contenta de le dévisager.
- Qu'as-tu fait ? siffla Damen.
- Rien, répondit-elle. Je n'ai fait que choisir entre deux frères.
[...]
-Pourquoi m'avoir gardé en vie ? Quel besoin cela satisfaisait-il ? Tout concorde, hormis cela. Est-ce que c'est...
Il se mordit les lèvres. Jokaste fit exprès de ne pas comprendre ce qu'il allait dire.
- L'amour d'un frère ? dit-elle. Tu ne le connais vraiment pas, on dirait. La mort, n'est-ce pas l'issue la plus facile, la plus rapide ? Non, tu dois demeurer hanté par l'idée qu'il ne t'a battu qu'une fois, mais que cette fois-là était la seule qui comptait.
Damen sentit son visage se décomposer.
-... Quoi ?
Elle lui effleura hardiment la joue. Ses doigts étaient fuselés, blancs, d'une élégance incomparable.
- Je comprends pourquoi tu préfères les teints pâles, dit-elle. Le tien ne laisse pas voir les marques de blessure.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire